mardi 22 juillet 2014

Découverte : l'univers tendre et attachant de la néerlandaise Lieke Van der Vorst

Petite découverte pendant les vacances, l'univers charmant et délicat de Lieke van der Vorst.

Cette artiste illustratrice néerlandaise touche-à-tout m'a enchantée, tout comme la fraîcheur de son joli blog Liekeland et ses belles mises en scène de photo.
Découvrez ses illustrations et ses créations sur son blog:
http://www.liekeland.nl









jeudi 19 juin 2014

J'ai testé l'atelier de sérigraphie

atelier sérigraphie paris

Ça faisait longtemps que cette technique, la sérigraphie, m'intéressait sans vraiment comprendre comment ça fonctionnait précisément. Alors j'ai décidé de franchir le cap en m'inscrivant à une formation en 3 sessions dans l'atelier d'une graphiste sérigraphe situé à Paris 13, près des Frigos de Paris, dans un immeuble flambant neuf avec des ateliers d'artistes à chaque étage.

Voilà donc 3 samedis matins que je pointe le bout de mon nez dans le grand atelier lumineux de Véronique. Nous sommes 3 stagiaires, et tout commence par la cérémonie du thé... Véronique est une buveuse de thé, ça tombe bien, moi aussi. Nous dégustons donc sur fond de jazz vocal un thé vert du Japon au goût délicat. Belle entrée en matière avant de mettre les mains dans le cambouis et d'enfiler nos bleus de travail !

Connaissez-vous la sérigraphie ?


Pour faire vite, la sérigraphie mélange des techniques photographiques et la technique du pochoir.
N'espérez pas faire ça chez vous dans un coin de salle de bains, il faut de la place, du matériel, de l'eau en quantité...La pratique en atelier est donc recommandée.
Idem, ne vous imaginez pas en train de vous lancer tout seul, c'est une technique qui demande un apprentissage, car c'est assez...et bien, technique justement, voire même carrément pas facile.
Il faut enchaîner les bons gestes, les répéter, les maîtriser. De ce geste dépendra la qualité de la sérigraphie.

Comment ça marche la sérigraphie ?

atelier sérigraphie parisGrâce à des "écrans", des cadres tendus de textile à la maille très serrée, on va apposer de l'encre sur des surfaces papier ou textile. On peut utiliser des encres fluos, métallisées, on peut les superposer...et c'est idéal pour faire des petites séries d'affiche, de T-shirt, de tote bags, etc...
Plus concrètement, l'encre qui traverse la maille très fine va venir se déposer sur votre support dans des zones délimitées préalablement par un procédé photographique : on insole l'écran recouvert d'émulsion photographique, à partir d'un visuel en noir et blanc ("typon") imprimé sur calque ou rhodoïd qui va venir boucher ou non les mailles de l'écran. Pas si facile à comprendre tant qu'on ne l'a pas fait, et je peux vous dire que même après une initiation, la maîtrise du geste n'est pas évidente, le passage de l'encre à la raclette d'un coup sec et puissant demande beaucoup de pratique (et d'abdos_parlez-en à ma prof!)

Mais quelle satisfaction de voir son visuel reproduit rapidement en petites séries...waouh, ça donne pleins d'idées, pleins d'envies : des couvertures de carnet en kraft sérigraphiés, des beaux torchons anciens chinés et modernisés par une petite sérigraphie fluo, des T shirts pour enfants et même des vestes militaires sérigraphiées dans le dos...

Allez, c'est décidé, la sérigraphie, je vais continuer en atelier pour ne pas perdre la main !
Et vous ça vous tente cette technique ?



atelier sérigraphie paris
Les cadres insolés. Là où c'est transparent, l'encre traversera.


Christine teste le positionnement de ces différents couches de couleur.

atelier sérigraphie paris

atelier sérigraphie paris
Je tiens fièrement le TShirt que je viens de sérigraphier à partir d'une illustration personnelle.

atelier sérigraphie paris

Atelier Véronique Frémy

http://stageserigraphie.tumblr.com/









mercredi 4 juin 2014

J'AI TESTÉ : Décorer une boite avec Artepatch | papier décoratif à coller


Je n'avais jamais utilisé cette technique du papier à coller sur un support, jusqu'à ce que Creavea, site de vente online de matériel créatif, ne me propose de tester le papier Artepatch.
J'ai donc choisi du papier parmi le catalogue et j'ai reçu mon petit kit créatif à la maison, avec des supports choisis par Valentine de Creavea (merci Valentine), notamment une petite boite de rangement, idéale pour y mettre du matériel créatif. Il existe tout un choix de supports, mais on peut aussi utiliser des objets existants pour leur donner une seconde vie.

Je disposais donc de mon support en boit brut, de différents papiers Artepatch choisis par mes soins, d'un pinceau et de vernis colle.


A quoi ressemble le papier ?

Ce sont des feuilles de 40 sur 50 cm, très fine, dont la texture est celle du papier de soie.

Comment on fait ?

En gros, on déchire des petits bouts de papier, on met de la colle sur le support et par dessus le papier, en lissant bien du centre vers les extrémités pour éliminer les bulles d'air. Puis on déchire un autre petit bout et on l'applique un peu à cheval sur l'autre, et ainsi de suite jusqu'à recouvrir l'ensemble de l'objet.
C'est très très simple. On peut mélanger les types de papier et utiliser les motifs présents sur une des feuilles (ce que j'ai fait avec cette boite, il y a deux types de papier différents, et je pense faire l'intérieur avec un 3e type de papier plus sombre).
Pour les lettres "secret", j'ai sélectionné une typo  puis découpé les lettres avec ma découpeuse Silhouette (une tuerie cette machine). Je les ai ensuite appliquée, toujours avec le principe du vernis colle.

 

 

 

 

 Ce que j'en pense

C'est une technique sympa qui à la base ne m'attirait pas plus que ça, et c'est franchement très simple et même agréable à faire. Elle permet de transformer complètement un objet, y compris des objets existants, en recyclant une bouteille en verre par exemple, pour en faire un vase.
J'ai une petite valise en cuir chinée en brocante, j'envisage de la recouvrir avec cette technique. J'ai aussi envie de mélanger les papiers existants avec des coupures de magazines trouvés en brocante.

Les moins

Au début, ce n'est pas évident d'appliquer le papier dans les zones difficiles de l'objet à recouvrir, les zones étroites, les renfoncements, etc... Du coup, on manipule l'objet dans tous les sens pour les atteindre, alors que la colle n'est pas encore sèche, et là, c'est le drame, les doigts collent là où on les appuie, et en enlevant ses doigts, aïe, ça arrache un peu de papier. Et du coup, il faut colmater avec un autre petit bout de papier.
Ce que je regrette aussi, c'est le manque de papier un peu plus fun et actuel. Des formes géométriques simples, des petits triangles avec des couleurs flashy, des motifs type ceux que l'on voit sur les masking tape. Du coup, j'avais choisi des motifs très rétro, parce que c'est aussi un univers que j'aime beaucoup, qui reste sobre et pas gnangnan.

decorer_boite_papier_artepatch_hellojune
decorer_boite_papier_artepatch_hellojune

Et vous, elle vous tente cette technique ?
et comment trouvez-vous le résultat ?







dimanche 25 mai 2014

Printable fête des mères : mini pochette surprise et papier cadeau

J'aurais voulu vous les montrer plus tôt mais je manque cruellement de temps en ce moment...

Il est donc peut-être un peu tard mais voici quand même une petite création pour emballer un petit cadeau pour votre maman ou lui réaliser une mini pochette surprise pour y mettre un bijou par exemple.

Un petit côté vintage rehaussé par une pointe de fluo.
Télécharger le papier cadeau
Télécharger la mini pochette surprise

Bonne fête des mères à toutes les mamans.


printable_fetedesmeres_pochettecadeau

printable_fetedesmeres_pochettecadeau


printable_fetedesmeres_papiercadeau

printable_fetedesmeres_pochettecadeau


printable_fetedesmeres_pochettecadeau

printable_fetedesmeres_pochettecadeau
La pochette surprise à imprimer et à plier.

samedi 10 mai 2014

Petit carnet Home made relié à la main

Une nouvelle réalisation sous la forme d'un petit carnet nommé "Classify" car les pages sont composées de check-list. Si vous êtes comme moi, vous faites constamment des check list ou autre "to do list" pour y voir clair et vous prenez un immense plaisir à cocher la case quand la tâche est faite.
Nous sommes nombreuses à faire ça, c'est vraiment un truc de filles, je n'ai jamais rencontré de gars qui faisait ça.

Ce petit carnet home made a été réalisé par mes soins à partir d'images de botanique et de scan de papier fibreux. Imprimé, monté puis massicoté et relié à la main à l'aide d'un petit poinçon, d'un fil et d'une aiguille. C'est tellement plus joli que les agrafes.

Il fait écho au petit carnet Wonders (avec l'oiseau issu d'un livre chiné en brocante), que vous pouvez retrouver pour le faire vous-même.


carnet home made hello june

carnet home made hello june

carnet home made hello june


carnet home made hello june

carnet home made hello june

carnet home made hello june



mardi 6 mai 2014

Ann Wood, un petit monde à soi


Ann Wood est une créatrice installée à Brooklyn près de Prospect park qui façonne de merveilleux petits objets en tissus et en papier. Des petits oiseaux coiffés de béret, des chouettes dans leurs habits nocturnes, des bateaux en papier...tout un petit monde miniature naît sous ses doigts délicats. 
Elle utilise des tissus qu'elle trouve, qu'elle recycle. Ses tissus lui parlent, lui racontent une histoire qui ne demande qu'à voir le jour.
Un petit monde à découvrir 
http://annwoodhandmade.com/










 

vendredi 25 avril 2014

Dolce Vita à Rome, les bonnes adresses de Hello June

Quelques jours à Rome à flâner pendant que Chéri y travaille, le tout sans enfant, c'est juste un cadeau du ciel. Toute la journée pour déambuler selon son envie, sans se soucier de personne et retrouver son amoureux le soir , ô bonheur !
Cette ville est vraiment très belle et le regard papillonne d'une fontaine à une façade ocre, d'une église baroque à un monument antique. Quelle émotion de lever ses yeux vers la porte monumentale et majestueuse du Panthéon et de se dire qu'il y a un peu moins de 2000 ans, des regards comme le miens se sont accrochés là aussi. Ça me tirerait presque une larme. Et puis, on mange bien à Rome, les pâtes pour commencer, quand on goûte les pâtes italiennes, on se demande comment on peut les préparer avec si peu de saveur en France et on se jure de ne plus jamais insulter cette discipline culinaire.
Bref, c'est une ville magique et 3 jours ne suffisent pas à la parcourir tant elle a à offrir.

Un petit artichaut du marché Campo Dei Fiori





Les boutiques Vintage de la Via del governo Vecchio

Les boutiques Vintage de la Via del governo Vecchio

Les Madones ont toujours l'air un peu tristes, vous ne trouvez pas ?

Un coup de coeur pour la Piazza di Pietra

La messe Pascale à laquelle j'assiste par hasard.


Voici mes bonnes adresses à Rome, testées et approuvées.

Bonnes adresses Rome // Restaurants & Café

Obika Mozarella Bar

Une enseigne dédiée à la dégustation de la mozarella qui possède plusieurs adresses à Rome et ailleurs. Pour ma part, je suis allée à l'adresse du Campo Dei fiori qui offre un cadre très agréable donnant sur le marché. Nous avons choisi un menu dégustation avec pas moins de 5 mozarellas à goûter, accompagnées de roquette, de charcuteries divines et d'une Focaccia à tomber par terre.
Décor contemporain, service sympa, excellents produits dont certains bénéficient du label slow food.

Da Cesare

Autre registre, le restaurant traditionnel italien,  bien old school et chic, pas très loin du Vatican, Serveurs en costume blanc et noeud pap, aux petits soins pour leurs clients. Nous avons choisi une assiette de poissons et crustacés frais que nous avons choisi dans la vitrine-frigo, grillés ensuite pour nous juste à point, et un assortiment d'anti pasti, d'une grande fraîcheur. Spécial dédicace aux poulpes à la tomate, un peu relevés....Régal en puissance. Et puis, desserts incroyables, notamment une sorte de mousse au caramel d'une onctuosité à pleurer. Mes papilles s'en souviennent encore avec délice.

Ripa 12

Cadre sobre et élégant, contemporain, tout en couleurs claires, en plein coeur du Trastevere, près de la basilique de Santa Maria. Superbes plats de poissons aux détails raffinés, genre Tagliatelles aux couteaux et tomates ou encore risotto noir huitres et gingembre ou, un de mes plats préférés, les spaghetti alle vongole avec de la poutargue. Vous connaissez la poutargue ? Ce sont des oeufs de mulets séchés, un mets assez fin et peu commun. Et bien, c'était délicieux.

Gusto

Un "must" romain avec tout pleins d'adresses autour de la piazza augusto  Imperatore : restaurants, pizzeria, haut lieu du brunch romain. Déco industrielle, ambiance loft briques / bois. Sympa mais quand même un peu bobo et cher même si les produits sont de bonne qualité. Il y a aussi à côté du restaurant principal, une boutique ambiance drugstore dédiée à la cuisine.

San Eustachio

A deux pas de la Piazza Navona et du Panthéon, un petit café sympa avec un des meilleurs ristretto de Rome, dixit les amateurs (je suis une buveuse de thé). Et à noter, ils font des capsules avec leur café, adapté aux machines type Nespresso.


Shopping à Rome

Friperies et chouettes magasins multimarques dans la Via del governo Vecchio, une petite rue charmante qui part de la piazza Navona. Je ne suis ni une adepte des marques de luxe, ni des chaines de prêts à porter, alors cette petite rue a comblé mes attentes. Je vous recommande les sacs à main en cuir dans les boutiques vintage, ils sont vraiment très chouettes. C'est une rue où il y aussi des restaurants, une belle librairie...on est loin des grands axes commerçants.
La friperie que je recommande : CINZIA, 45 via del governo Vecchio.

Mercatomonti 
Ils appellent ça un "urban market" dédié aux créateurs et aux boutiques indépendantes. Ouvert tous les week end, c'est donc une sorte de marché de créateurs dans une rue très sympa, près du Colysée : Via Leonina 46/48.

Matériel de cuisine chez Peroni, pizza Del'Unità 16/17
Situé juste à côté de Halles couvertes, un petit magasin de matériel pour cuisiner avec notamment tous pleins d'accessoires pour faire la Pasta !

Epiceries Fines pour ramener des douceurs italiennes, et il y a de quoi faire !
Castroni : huiles , bonbons, biscuits, conserves, pasta, une grande épicerie old school.
Franchi : du frais, charcuteries, parmesan, plats traiteurs...
Via Cola di Rienzo 200

Visites à Rome : mes coups de coeur

Marchez, arpentez les rues et ruelles du centre historique autour de la piazza Navona, allez y observer la fontaine et reconnaître les 4 fleuves représentés.
Perdez-vous dans les petites rues, écartez-vous des grands chemins envahis de touristes.

Visitez le Trastevere, un quartier populaire aux petites rues charmantes de l'autre côté du Tibre.

Musée du Vatican, oui, c'est un MUST à faire, mais attention astuce essentielle pour s'éviter des heures de queue, achetez un billet coupe-fil en ligne. Vous aurez comme moi le plaisir de remonter un kilomètre de queue le long des remparts du Vatican et de rentrer directement sans attendre une seule minute au nez et à la barbe de milliers de gens... Ne ratez pas la Pinacothèque avec des oeuvres superbes du haut Moyen-Âge et de la Renaissance, notamment des Raphaël et un Caravage. La chapelle Sixtine est évidemment sublime mais il faut subir les hordes de touristes qui parlent fort, ne cessent de faire des photos à tout bout de champ sans même regarder les oeuvres, font des portraits idiots de leur copine devant chaque chef d'oeuvre (mon dieu, quel intérêt ?).

San Clemente , derrière le Colysée, cette église n'a pas l'air dingue comme ça, la partie que l'on découvre en y arrivant date du 18e siècle mais oh, surprise, il y a comme une seconde couche à l'intérieur ! Et même une troisième encore en dessous. En effet, l'église du 18e siècle a recouvert une église du 4e siècle, qui recouvre encore une autre du 1er siècle, les deux se visitent en descendant dans des profondeurs labyrinthiques fascinantes et révèlent des fresques de tout début de l'ère chrétienne. Superbe !

Fontaine de Trevi : oui, c'est blindé de monde mais la scultpure de Salvi est sublime, l'eau y est si bleu clair et la scène avec Anita Ekberg dans La Dolce Vita tellement mythique que je ne me lasse pas d'aller la voir et d'entendre la voix d'Anita sussurer "Marcelllllo, Marcello..."


Voilà, j'espère que ces adresses et impressions vous donneront envie d'aller à Rome !